Bientôt la fin de l’échange : bilan de ces 3 mois

Whaaa… ! Ça faisait longtemps que je n’avais pas écrit !!
Merci aux quelques personnes qui ont pris des nouvelles par Facebook ou directement, me demandant si j’allais réécrire ou pas, comment se passait mon séjour etc au passage ! Ça me touche ^^
Koyo à l’université de KGU
Alors voilà, nous sommes déjà fin décembre, bientôt en janvier et donc…. la fin de mon échange universitaire. Mes cours et examens finissent déjà le 12 janvier, le temps est passé à une vitesse folle, surtout ces trois derniers mois.
Je m’étais promis de tenir ce blog a jour, mais hélas le temps m’a joué des tours. Ma famille comme mes amis en France ne savent peut-être pas trop comment se sont passés ces derniers mois, alors je vais essayer de résumer sans être barbante (désolée pour les fautes, j’ai tapé ce messages dans le train sur mon téléphone…).
D’abord les cours.
Certains le savent, ces derniers mois ont été un peu difficiles. La cause principale, c’est le manque de temps et le challenge qu’à représenté les cours de japonais.
Après avoir été placée dans le niveau 4 en avril, j’ai logiquement atteint le niveau 5 en septembre.
Dans cette fac, les niveaux vont de pré-1 puis 1 etc à niveau 6 puis 6+, moi je suis en niveau 5 actuellement soit un niveau assez avancé. Un peu trop avancé, car si les premiers cours de niveau 5 étaient franchement chouettes, la difficulté mais surtout l’écart de niveau entre moi et mes camarades de classe s’est fait vite sentir. Et j’avais beau m’accrocher je ne parvenais pas à rattraper mon retard niveau vocabulaire et grammaire, ce qui m’a déstabilisé et découragé.
Texte sur la création des bougies « rôsoku » à base de « liquéfaction, carbone, processus de modelage, raffinage, souffre etc…

 Au semestre d’avril, niveau 4 j’étais un peu triste qu’il n’y ait aucun challenge en cours, je comprenais parfaitement tout et me débrouillais pas trop mal je pense. Le niveau 5 est plus exigeant, il y a une grande place laissée à la discussion et la participation, nous avions pas mal de travail personnel (plus pour moi puisque j’essayais de rattraper mon retard), des articles de presse à écouter et commenter, des débats à animer, des textes compliqués à étudier (avez vous déjà entendu parler du concept de réfutabilité ?? 反証可能性), une enquête à mener, en tirer des résultats sous forme de rapport, etc. Si le contenu est passionnant, on ne peut pas dire que j’allais en cours sereinement.

Cela dit, si je regrettais en avril le manque de challenge, là je l’avais mon challenge ! Les cours étaient vraiment pénibles mais ma compréhension orale est bien meilleure maintenant et mon vocabulaire s’est aussi enrichi. Pas que du négatif donc !

Préparation d’un « cours » sur les adjectifs démonstratifs
Atelier cuisine et découverte de la tarte Tatin à Konan Joshi Daigaku

Ensuite…. le boulot. Le vrai.

En arrivant ici, je n’ai pas caché que je venais aussi trouver un travail. Ayant fini mon M2, il est temps que je rentre dans la vie active. Alors du boulot, j’en ai trouvé. Peut-être un peu trop d’ailleurs.
Comme expliqué dans de précédents posts, pour un étranger au Japon il y a des petits boulots (baito). Je cumule actuellement un boulot d’assistant en langue dans ma fac, j’anime un petit atelier de français à l’université de Konan Joshi Daigaku et j’ai toujours 2 élèves Japonaises à qui je donne des cours à domicile
Mais je ne suis pas prof de français, je n’en ai pas les diplômes et si mon français est plutôt correct, je ne peux l’enseigner en tant que « vrai travail ».
En plus de ces trois jobs, j’ai eu la chance de tomber sur une entreprise fondée par un couple franco-japonais à Okamoto (Kôbe).
En allant à L’Institut Français du Kansai à Kyoto en juin avec une de mes élèves, elle a discuté avec un des Français qui proposait glaces et biscuits, et les choses faisant j’ai commencé à apprendre à travailler dans le petit magasin à Okamoto d’abord avec ma collègue F-san puis seule. J’adorerai raconter des anecdotes de boulot ou parler de ce que je fais, mais peut-être pour la prochaine fois !
En tout cas, grâce à cette opportunité, je vais rentrer en France en février et demander un visa Working Holiday (un visa qui permet aux jeunes de moins de 30 ans d’aller à l’étranger pour 1 an, afin de voyager et travailler en même temps) pour travailler une année de plus au Japon.

Sur un marché à l’intérieur d’un centre commercial, à la sortie de la gare de Kyôto
Pour parler argent, le « smic »au Japon est différent selon les régions, dans le Hyôgo (ici) il d’environ 800 yens, et 900 yens à Tôkyô. Dans les universités vous pouvez recevoir environ 2000 yens par session (1h30) et en tant que prof particulier on fixe ses tarifs, pour ma part 2.500 yens (19€) + les frais de transport/h. Le tarif augmente généralement quand il y a plusieurs élèves à la fois. Faire la conversion en euros n’est pas très intéressante, sachez juste que 2.500 yens (x2 ou x3 selon mon nombre d’élèves) ça me paie l’électricité du mois ou ma facture de gaz sur deux mois ou mon assurance santé mensuelle…
Les amis, les expériences, les découvertes ?
Par manque de temps et d’argent, je n’ai pas voyagé autant que j’aurais aimé, et peut-être pas profité autant que mes camarades de ce que la vie étudiante au Japon a à offrir. Avec les cours et les petits boulots, c’était pas toujours évident de me reposer, encore moins de sortir à droite à gauche.
Avec mon amie Vanessa, on a quand même pu aller à quelques reprises à Kobe ou Osaka, on est allées à Kobe Luminarie, à la fête de l’université (Shingetsu-sai 新月祭) on a participé toutes les deux à un marché sur Kyôto en tant que vendeuses, on allait se balader à vélo, pédaler dans les quartiers résidentiels, faire des courses (les courses sont dans la catégorie « loisirs » dans mon esprit !) …
Et bien sûr avec Laurie on continue à se voir, même si hélas moins souvent (pardon copine ! é_è). 
J’aimerais en parler longuement aussi, mais ma mère est également venue au Japon pour 3 semaines ! Une expérience formidable pour elle, pas aussi grandiose que ce que j’aurais aimé, du fait de la pluie et par manque de temps encore, mais somme toute dépaysante !

La fête de l’Université à KGU

Et maintenant….
Aujourd’hui (23 décembre) ce sont les vacances, je passe Noël et Nouvel An ici, puis en janvier ça sera déjà les examens puis la fête de « remise des diplômes ». Avec Vanessa on va probablement partir quelques jours en Corée en janvier, Laurie rentre en France fin janvier, et Vanessa et moi on rentrera mi-février.
Ces derniers mois n’ont pas été de tout repos, mais je n’ai toujours pas ce sentiment de « j’ai envie/besoin de rentrer au pays ». 
Il y a quelques semaines, un professeur de français a sorti des pièces et billets en euros pour montrer aux élèves à quoi ressemblent notre monnaie…. j’ai eu une bouffée de nostalgie, tout en ayant l’impression de découvrir ces billets et pièces pour la première fois.
Et l’autre jour je cherchais un truc et je suis tombée sur mon porte-monnaie avec mes cartes de transport, ma carte SNCF, ma carte Vitale etc… J’avais presque oublié toutes ces affaires qui faisaient partie de mon quotidien en France.
Ça ne fait que 9 mois mais j’ai l’impression que ça fait des années que je suis ici. Comme si ma « vie d’avant » était celle de quelqu’un d’autre, comme si mes souvenirs commençaient à mon arrivée en avril. Clairement ce séjour m’aura fait davantage mûrir, prendre confiance en moi, donné de formidables souvenirs, donné envie « de plus » également.

C’est difficile de résumer quelques mois quand il s’est passé tant de choses, donc j’espère que mes proches saisiront un peu mieux ce qu’a été mon quotidien ces derniers mois, désolée d’avoir peu donné de mes nouvelles, mais à présent mon planning se libère un peu plus, et ça tombe bien car j’ai envie de parler de mille choses !

Cet article a été publié dans 2015, バイト, フランス, échange, Baito, 関西学院大学, 関学, http://schemas.google.com/blogger/2008/kind#post, Japan, Japon, japonais, KGU, Kwansei Gakuin, language assistant, Mochi Mochi Japan, Travail, Vie Quotidienne, 大学, 日本. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s