Guide touristique en japonais : Buratto sanpo


Bonjour !
Quand on part au Japon pour une assez longue période et qu’on a envie de voyager, on a parfois du mal à trouver beaucoup d’informations sur différentes villes dans les guides de voyage qu’on peut trouver en France. Hormis les sempiternels séjours sur Tôkyô-Kyôto-Ôsaka, il existe peu de guides présentant les autres (grandes) villes du Japon, et si jamais elles en parlent dans leurs pages, c’est très approximatif, pas complet…. Normal bien sûr : difficile de consacrer 3-4 pages à toutes les villes intéressantes au Japon ! Mais me trouvant à Kôbe, ça m’a frustré de lire dans mon guide ou sur internet que ce n’était pas une ville très intéressante touristiquement parlant, alors j’ai préféré acheter un guide de tourisme en librairie.

J’ai fini par tomber sur une édition vraiment géniale, les buratto sanpo course ぶらっと散歩コース édités par MAPPLE. Ils proposent à l’heure actuelle 14 guides sur 14 villes ou ensemble de villes dans tout le Japon : les plus visitées comme Tôkyô, Ôsaka, Kyôto ou bien Sapporo, Nara, Hakone, Fukuoka, Kôbe, Nagoya….
Certes ils ne proposent pas toutes les villes du Japon mais tout de même un bon nombre et surtout : ils sont très très bien fait. Chaque guide présente entre 20 et 30 itinéraires par ville, ce qui laisse beaucoup de possibilité selon qu’on aime se balader dans la nature, faire du shopping en centre-ville, visiter des musées ou flâner dans les rues…

 La première page d’un itinéraire donné donne des données basiques sur le quartier et le trajet à faire : 
une petite présentation du quartier : éventuellement de son histoire, de ce que vous allez découvrir etc.
la carte et un itinéraire proposé : c’est là que ça devient intéressant car ces cartes sont très complètes. Non seulement elles situent très bien chaque endroit intéressant à voir mais situent également tous les sanctuaires shinto, les temples bouddhistes et les églises présent dans les environs, même si ceux-ci sont tout petits. Elles indiquent également les toilettes, conbini, resto/fast food/café, centre commerciaux, les feux rouges…. très difficile de perdre son chemin avec de telles cartes ! Au Japon la plupart des rues n’ont pas de nom, il n’est donc pas aisé de trouver son chemin. Mais avec de telles indications et un tout petit peu de sens de l’orientation, il faut le vouloir pour se perdre ! Ah, et bien sûr toutes les lignes de métro/train sont parfaitement indiquées.
En plus d’être donc faciles à comprendre et complètes, les itinéraires sont vraiment bien fait et intéressants, les promenades toujours très agréables. C’est clairement ce qui m’a fait craquer pour ces guides.
– nombre de kilomètres parcourus, nombre de pas au total, temps total du trajet : c’est dingue comme ce truc est précis. Cependant notez bien que le temps et le nombre de kilomètres ne prend en compte que les trajets du point 1 à 2 puis de 2 à 3 etc… Il ne s’agit en aucun cas combien de temps consacrer au trajet puisque globalement le guide considère que vous ne faites pas de pause, que vous ne visitez rien, que vous ne faites pas de photos etc… Ne vous fiez en aucun cas aux heures pour établir votre programme de visite.
– nombre de calories dépensées en marchant : c’est là qu’on se rend compte que c’est vraiment un guide japonais qui s’adresse à la gente féminine….
– gares d’arrivée et de départ : les plus proches du point de départ et de fin de l’itinéraire, les plus pratiques sans doute, c’est toujours bien de savoir ça quand on prévoit plusieurs choses sur la journée.
– à voir & à faire : les itinéraires dressent une liste de 4 à 6~7 choses à voir tout au long de votre balade. Ça peut être des lieux de culte, des department store (centre commerciaux), des jardins, des monuments divers, des statues, des musées…. Le guide indique également combien de minutes vous mettrez pour aller du point 1 au point 2 etc.
– altitude approximative : ce n’est pas très intéressant de savoir ça quand on est en ville par exemple, mais comme plusieurs trajets en montagne sont proposés dans les guides, là ça devient plus pertinent. Le guide donne aussi la distance entre les points 1 à 2 en mètres/kilomètres.



L’achat d’un guide en japonais a un avantage qui est aussi un inconvénient.

Pour prendre en exemple Kôbe, que ça soit sur internet ou sur ce guide, le quartier des ijinkan 異人館 (les résidences possédées par des étrangers et au design occidental) est chaudement conseillé. Faut dire qu’on peut pas trouver autant de résidences étrangères et aussi jolies partout au Japon. Mais en tant que Française….. Qu’est-ce que ça m’ennuie ! Ce qui a de l’intérêt pour les Japonais n’en a pas toujours pour moi.

Mais l’avantage c’est que je ne connais pas forcément ce qui intéresse les Japonais et dans les guides touristiques en français, je doute qu’on me donne des petites infos sur Sazae-san par exemple parce qu’il faut bien dire que ça n’est pas connu en France.
Même s’il y a bien sûr toutes les attractions/endroits attrape-touriste, ce guide est l’occasion de « sortir (un peu) des sentiers battus par les occidentaux » et de se balader dans des coins méconnus du Japon.

Comme vous pouvez le voir, il n’y a globalement pas de furigana hormis les noms des endroits conseillés par le guide, les gares de départ/arrivée, les restos et magasins, histoire de quand même s’y retrouver… Mais c’est un bon moyen de travailler ses kanjis !

Tarifs : 952 yens + taxe (1030 yens environ soit 7.30€)
Sur Amazon Japan on peut en trouver d’occasion (souvent en très bon état) pour deux à trois fois moins cher


Cet article a été publié dans A voir, Avis, Buratto, Buratto sanpo course, Conseil, En japonais, Guide, Guide touristique, http://schemas.google.com/blogger/2008/kind#post, Itinéraire, J'ai testé pour vous, Japon, Mochi Mochi, Préparatifs, Review, Tourist guide, Visite, 旅行, 日本. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

7 commentaires pour Guide touristique en japonais : Buratto sanpo

  1. LoveKimu dit :

    Kôbe pas intéressante..ça me met bien les nerfs ça, les gens ne vivent que pour Tôkyô…
    J'avais pas le nom des guides que tu m'avais conseillé sur moi quand j'ai acheté les miens, mais en feuilletant les livres présents je me suis spontanément arrêté sur eux aussi !
    J'ai acheté celui d'Osaka et de Kyoto, pour celui de Kôbe ils ne l'avaient plus, du coup je l'ai pris dans une autre collection assez similaire !
    Je comprends que les guides français se focalisent sur les endroits plus connus, mais bon quand même, j'ai un gros gros guide touristique français, j'ai une pitoyable page sur Kôbe et une autre sur Osaka… Alors qu'il y a tellement de choses à y faire !
    Super article en tout cas, c'est bien que les gens savent que ces guides existent !
    Plus je feuillette mes guides et plus je vois des pubs japonaises pour les voyages, plus je me dit qu'ils ne pensent qu'à bouffer en voyage xD

    J'aime

  2. Sweeteums dit :

    Quel hasard ! Mais la preuve est bien là, c'est clairement ce guide le meilleur parmi tout ceux qu'on peut acheter au Japon ! ^^ J'avais aussi acheté une autre édition de guides pour Miyazaki (pas le choix car pas proposé par les Buratto), mais je le trouve clairement pas aussi bien…
    Pour la bouffe, je suis carrément d'accord !! D'ailleurs quand j'ai comparé les guides pour savoir lequel était le meilleur, c'était presque tous des livres conseillant essentiellement des restos, des cafés et tout…. J'étais hyper déçue ! ;__;

    J'aime

  3. Nath' dit :

    C'est bien à cause des guides en partie que je n'ai pas fait le bon choix d'itinéraire : sympa ce guide que tu nous proposes ! J'aurais aimé en avoir connaissance avant mon voyage !

    J'aime

  4. Sweeteums dit :

    Oui !! Malheureusement il faut aussi parler la langue, dommage ! :/

    J'aime

  5. Aurélie dit :

    Intéressant même si on ne parle pas Japonais ?
    Je pense que les photos à elles-même ne sont pas suffisantes mais ça peut être pratique pour les plans si il y a quelqu'un dans le groupe qui lit le Japonais.

    J'aime

  6. Béné dit :

    J'ai acheté celui de Fukuoka il y a quelques temps et c'est vraiment un de mes guides préférés. Il est génial quand on a pas de voitures !

    J'aime

  7. Sweeteums dit :

    Oui absolument ! Et c'est bien qu'il s'étende aux alentours de la ville de Fukuoka, qu'il propose de visiter les iles aussi… ^^ Dommage que je n'ai pas pu faire la moitié de ce que je souhaitais… à cause de la pluie !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s