Collection de goshuin ご朱印



La première fois que je suis venue au Japon, j’ai été assez fascinée par les sanctuaires shinto et les temples bouddhistes, mais j’avoue  qu’à part ce que j’avais pu apprendre en cours à la fac, je ne connaissais pas très bien ces deux croyances (je n’utilise pas le terme « religion »). Je trouvais les bâtiments hyper jolis, colorés, avec une architecture que je n’avais jamais vu en France, avec les lieux de culte parfois un peu paumés entre deux buildings, souvent assez calmes quand ils ne sont pas hyper touristiques, parfois entourés de verdure, apaisants… Bref j’aimais beaucoup les visiter.


Grâce au billet posté sur son blog, Eva m’a fait découvrir un moyen de donner un sens à ces visites. Certes c’est sympathique de se rendre dans un sanctuaire ou un temple, d’y faire des photos et éventuellement une petite prière, d’acheter des omamori お守り(porte-bonheur) ou d’écrire un vœu sur une ema (petite tablette en bois qu’on suspend ensuite)… mais je crois que ce n’est pas le genre de chose que je recherche.
J’ai alors appris grâce à son blog (que je recommande de visiter car hyper intéressant ! ^^) ce qu’était un goshuin 御朱印 (se prononce go-chou-inn) (ou shuin 朱印, c’est-à-dire « sceau », le préfixe « go » étant un préfixe honorifique). C’est une calligraphie faite par un employé du temple (une maiko, un prêtre etc…) assortie du tampon du temple/sanctuaire le tout écrit sur un petit carnet dépliable qu’on appelle goshuinchou 朱印帳 (se prononce chou-inn-tchoo)
Le tampon est unique à chaque temple/sanctuaire et la calligraphie correspond au nom du temple/sanctuaire (au milieu de la page) ainsi que le jour de la visite (écrit à gauche).

A droite, Ikuta-jinja (Kôbe)

Celui de droite est un peu moins joli…

Je trouve que l’écriture japonaise, mais surtout les kanjis, est très belle. C’est une des raisons qui m’a fait connaitre et aimer le Japon. C’est pourquoi à mes yeux, les goshuin sont de petites œuvres que j’aime regarder, c’est devenu une sorte de « petit trésor » (takaramono 宝物). J’aime beaucoup ouvrir mon carnet et regarder mes différents goshuin ^^
J’adore quand ils sont tracés au pinceau avec de l’encre noire, quand le tracé est un peu artistique et compliqué, ou quand il est tout en rondeur ou quand au contraire c’est très bien tracé et qu’on reconnait vraiment les caractères… Mais il y a des goshuin tracés au stylo et ceux-là je les trouve un peu tristounets du coup ^^;

Généralement le goshuin est fait sous vos yeux, mais parfois l’employé du temple ne le fait pas lui-même et vous guide jusqu’à un guichet réservé aux goshuin ou emporte votre carnet et vous fait patienter quelques minutes le temps de le faire remplir et de revenir.
Normalement, il n’est pas possible de faire de photos ni de faire de vidéos pendant le tracé. J’ai demandé à un ami prêtre mais il ne sait pas trop pourquoi c’est pas possible « Peut-être parce qu’ils sont timides ? » mais j’avoue que ça me satisfait pas XD  Sur Google j’ai vu quelques photos dont peut-être que ça dépend des endroits ? Mais j’ose pas demander en fait ahahah ^^

御朱印所 Goshuin-sho
Cela indique que c’est ici que
vous pouvez recevoir un goshuin.


Photo trouvée sur ce blog
Il est possible de demander un goshuin dans les temples ou les sanctuaires, le prix est le même partout : 300 yens (2.20€). Il est possible que certains sanctuaires ou temples chargent davantage, mais normalement ça n’excède pas les 500 yens. Les carnets coûtent dans les 1000 yens environ, mais je pense que ça dépend du carnet. Il y en a de très très jolis avec une couverture colorée, représentant un paysage ou reprenant des motifs qui font très asiatiques…. Après coup, j’avoue ne pas être très fan de l’apparence du mien par rapport à des carnets que j’ai pu voir dans les mains d’autres personnes. Du coup si vous commencez cette collection, je ne conseille pas de prendre le premier shuinchou venu, prenez le temps d’en acheter un qui vous plait ^^

A Kagoshima, j’ai montré ma collection à un vieux monsieur qui était persuadé qu’on pouvait deviner les traits principaux de caractère de la personne rien qu’en regardant comment elle écrivait et deviner si c’était un homme ou une femme. Je suis pas très convaincue, mais c’était très amusant d’essayer de mettre un trait de caractère sur chacun des goshuins ! ^^
De manière générale, je pense que c’est assez méconnu des Japonais, bien que selon ce que j’ai pu voir sur internet, sur Facebook ou après en avoir discuté avec des Japonais, ça commence à devenir de plus en plus populaire. Il existe même ce qu’on appelle des « goshuin girls » ou « shrine girls », des jeunes filles/femmes qui s’organisent pour se rendre dans des sanctuaires dans l’optique de les visiter et de collecter des goshuin.
Pour ma part comme je l’avais écrit avant, je suis plus attirée par les sanctuaires (Shintoïsme) que les temples (Bouddhisme), aussi je ne collectionne pas ces derniers, sauf quand le lieu est particulièrement populaire (comme le Kiyomizu-dera de Kyôto par exemple).

Voilà ! J’espère vous avoir donné envie de commencer vous aussi une petite collection de goshuin !! (*^^*) Et même si vous n’avez pas envie de faire la « chasse aux temples et sanctuaires », c’est toujours sympa de garder une trace des endroits ‘touristiques’ du Japon non ? ^^

Cet article a été publié dans Calligraphie, Collection, Culture, Gôtoku-ji, Gôtokuji, Goshuin, http://schemas.google.com/blogger/2008/kind#post, Ikuta Shrine, Ikuta-jinja, Japon, Jinja, Matsubara Tenmangu, Mochi Mochi Japan, Sanctuaire, Sceau, Sensô-ji, Temple, Tenjin-sama, Tenman-gu, 日本. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

7 commentaires pour Collection de goshuin ご朱印

  1. LoveKimu dit :

    Je ne connaissais absolument pas ça et c'est juste génial !! Je connaissais les différents tampons des gares JR (que j'ai jamais trouvé oO, faudra que j'ouvre mieux les yeux en septembre) mais alors là une calligraphie, c'est magnifique ! C'est parti pour tous les collectionner (mon budget ne te remercie pas xD) !

    J'aime

  2. Sweet dit :

    Mes excuses à ton budget ! (*^^*)
    Les tampons du JR j'ai cherché aussi lors de mon premier séjour au Japon mais j'en ai pas trouvé beaucoup…. Et j'osais pas les utiliser, puis en plus, qu'est-ce que j'allais bien pouvoir tamponner ? J'avais pas de carnet ni quoi que ce soit… Si tu les trouve, ça m'intéresse !

    J'aime

  3. Béné dit :

    Ça semble très à la mode de se faire un carnet ! J'aime beaucoup la calligraphie donc je vais m'en faire faire un dés que j'irais visiter un temple ou un sanctuaire 🙂

    J'aime

  4. Sweet dit :

    Oui, faut que tu fasses ça aussi !! 😀

    J'aime

  5. Anonyme dit :

    Où est-ce qu'on peut trouver un beau goshuinchou? (par forcément cher mais qu'au moins il soit un peu joli) C'est facile à trouver ou il faut aller dans un endroit en particulier?

    J'aime

  6. Sweet dit :

    Bonjour ! Vous pouvez trouver des shuinchou dans la plupart des sanctuaires et temples, mais personnellement je n'ai pas choisi le mien. Plus vous irez dans un lieu important/connu plus vous aurez de choix je pense. Donc en premier lieu je vous conseille d'aller dans un grand sanctuaire/temple, regardez un peu à l'endroit où les prêtresses vendent des omamori et des ema etc voir s'ils en ont et si oui si la couleur et le style vous plait, demandez un shuinchou, choisissez votre préféré et voilà… 🙂

    J'aime

  7. Ping : Liebster Award | mochimochijapan

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s