Préparation au Mont Fuji 富士山 [Tôkyô] [2011]

« L’ascension du mont Fuji est relativement aisée bien que pouvant se révéler éprouvante du fait de la grande distance horizontale à parcourir entre le lieu de départ pédestre et le sommet. Il arrive que ses sentiers soient bondés, le volcan étant un lieu de pèlerinage populaire (les jeunes enfants comme les personnes âgées peuvent le faire aisément), hormis en hiver lorsqu’il est alors recouvert de neige et de glace. »

Qui n’a jamais vu des images, des représentations, dessins et photos du Mont Fuji ?

Que ce soit dans « Les 36 vues du Mont Fuji » par Hokusai, dans « Ni d’Eve ni d’Adam » de Nothomb ou plus amusant dans Pokemon (Mont Argenté), le Mont Fuji me plait terriblement.

La religion shintoïste est un mélange de croyances et de pratiques sur les êtres humains, les animaux, les éléments naturels (tels que les pierres, vents, cours d’eau…), sur l’âme… On pense ainsi que toute chose est possédée par un esprit appelé « kami ».

Il donc une légende concernant le Mont Fuji lui conférant un caractère sacré :

« La légende raconte qu’un empereur ordonna de détruire au sommet de la montagne un élixir d’immortalité qu’il détenait : la fumée qui s’en échappe parfois serait due à ce breuvage qui se consume. De plus, selon la tradition, les divinités shintô Fuji-hime et Sakuya-hime y habiteraient tout comme Kono-banasakuya-hime, « La princesse qui fait fleurir les arbres » (en particulier les cerisiers). »

Je trouve tout ce symbolisme absolument fascinant, et imaginer que la montagne a sa propre âme, une existence tant de fois millénaire… ^^
Un dicton dit qu’il faut être idiot pour ne pas le monter une fois, et idiot pour le monter deux fois. J’ai essayé de retrouver ce dicton en japonais, mais sans succès, si quelqu’un le connais je prend volontiers !

Le Fujisan (et non Fujiyama) :

Altitude : 3 776 m
Type : volcan gris
Activité : actif
Dernières éruptions : 16 décembre 1707 – 22 janvier 1708
Période la plus fréquentée pour gravir le mont Fuji : 1er juillet au 31 août
Nombre de visiteurs : entre 100 000 et 200 000 personnes, dont 30 % d’étrangers
Durée : pour la montée entre 5-8h et la descente 3-5h
Nombre de stations : 10 avec possibilité de commencer à partir de la 5e station (2 300m d‘altitude)

Mon plan :

Avant 17h : à partir de Tôkyô aller à la gare routière Keio de Shinjuku
17h : prendre le bus direction Kawaguchiko (1700 yens – 2h)
19h : arrivée à Kawaguchiko
À partir de 19h : aller à la 5e station Kawaguchiko
Vers 1h du matin : arrivée au Mont Fuji (heure incertaine)
Je compte large car il y aura sans doute du peuple, donc une file de gens qui empreintes le même chemin. Mieux vaut prévoir beaucoup d’avance ! Et le jour même je ne sais pas si je serais très fatiguée et donc ralentie… mieux vaut être prudente !!

5h : lever du soleil
6h : départ du mont, prendre l’itinéraire Subashiri ou Gotenba, ces derniers sont recouverts de cendres volcaniques.
11h : arrivée en bas du Mont

[Janvier 2015] Note : on m’a raconté que les puristes ne prenaient pas le chemin de la facilité que j’ai pris lors de ma propre ascension. D’après un ami, il faut monter le Mont Fuji depuis le bas, c’est à dire la station… zéro je suppose ! Bien sûr ça prend beaucoup plus de temps et nécessite de se reposer/dormir dans des abris (ce qui n’est pas très agréable niveau qualité de sommeil et plutôt onéreux). L’arrivée en haut du Mont Fuji doit se faire par un certain chemin et la descente par un autre chemin encore. De plus, parce que nous ne sommes que des êtres humains mortels, « Nous ne pouvons nous mettre à égal avec le soleil, aussi nous ne devons pas regarder le levé du soleil depuis le sommet du Mont Fuji ». C’est donc dans les stations plus basses (7, 8…) que les « vrais puristes » doivent admirer le lever du soleil.
C’est à peu près ce qu’on m’a expliqué.
Et du coup, ça me tenterait bien de le refaire de cette manière !

Pour l’ascension, prévoir :

– une polaire
– un k-way
– un pantalon type de ski (habits en synthétique plutôt qu’en coton) pour la montée et un léger pour la descente

– de bonnes chaussures de marche montante
– des chaussettes et un t-shirt de rechange (manches longues)
– une lampe frontale (il parait que ça coûte 3 fois rien)
– des lunettes pour éviter la poussière
– bonnet et gants (roche coupante)
– des serviettes (pour la sueur)
– environ 1 litre d’eau par personne (ou bien une boisson chaude)
– à manger (souvenir de la Tour Eiffel et de biscuits et de l’eau à un prix exorbitant…)
– un sac plastique (en guise de poubelle)
– un grand sac de sport pour mettre tout cela !
– une bouteille d’oxygène (je n’en avais personnellement pas pris mais je vous le conseille…)



Si vous avez des questions, n’hésitez pas ! J’ai déjà fait une review de mon expérience mais n’hésitez pas si vous avez d’autres interrogations !

Cet article a été publié dans 2011, A voir, Culture, Fuji, http://schemas.google.com/blogger/2008/kind#post, J'ai testé pour vous, Japon, Mon Fuji, Montagne, Préparatifs, Review, Shinto, Tokyo, 富士山, 日本, 東京. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Préparation au Mont Fuji 富士山 [Tôkyô] [2011]

  1. Anonyme dit :

    Wah *o* ça a l'air fantastique !
    J'espère que tu ne seras pas trop fatiguée. En tout cas, des peu d'émissions que j'ai vu sur le Japon, je pense que ça vaut vraiment la peine d'être vu n__n
    Je te souhaite beaucoup de courage 0/
    Fais nous de belles photos <3
    Mayu~

    J'aime

  2. Oré-chan dit :

    Ouais ça vaut la peine !!
    Gambatte !
    Mais comme dit le dicton, il faudrait être idiot pour le faire 2 fois.. ou plutôt masochiste ^^

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s